L’astrologue, le temple, le fou, les balayeurs et le 1er ministre : Taho Maha Brahma

Le Taho Maha Brahma est un étrange sanctuaire au cœur de Bangkok. Etrange, par son histoire, étrange par le culte presque frénétique qu’il provoque.

L’astrologue, le temple, le fou, les balayeurs et le 1er ministre : Taho Maha Brahmaa l’origine du sanctuaire

Le sanctuaire Taho Maha Brahma a vu le jour suite à un concours de circonstances plutôt malheureuses. En 1956, le gouvernement décida de construire, à l’intersection des rues Ratchadamri et Ratchaprasong, un nouvel hôtel. Lieu hautement stratégique car il était, et il l’est toujours, très fréquenté et donc propice au commerce.

Les travaux débutèrent normalement, puis une succession d’accidents et d’incidents s’enchaînèrent jusqu’à remettre en question la faisabilité du projet. Les administrateurs du site décidèrent de faire venir un astrologue. Ce dernier devina rapidement que le mauvais œil était en cause (les fondations auraient été creusées dans une période non propice). Afin de casser ce sortilège et attirer la réussite, on ordonna la construction d’un sanctuaire juste à côté de l’hôtel. La chose fût entendue. Dès l’édification du sanctuaire dédié au dieu Brahmâ, tout rentra dans l’ordre. L’équilibre était retrouvé, l’hôtel rencontra le succès escompté.

un sanctuaire et une réussite

En 1987, on décida même de le démolir en partie, pour reconstruire un nouveau bâtiment encore plus grand, cet ainsi que vit le jour le Grand Hyatt Erawan Hôtel.

Depuis 1957, le sanctuaire Taho Maha Brahma est donc associé à la chance, à la réussite. De très nombreux thaïs viennent régulièrement prier Brahmâ pour qu’il exhausse leurs vœux. Les croyants passent toute la journée pour y déposer des couronnes de fleurs et y faire brûler de l’encens. On peut même voir des danseuses se produire quotidiennement afin d’honorer Brahma. Il y a du monde tous les jours et la foule est encore plus nombreuse les jours du tirage du loto.

le fou et les balayeurs

La ferveur est donc grande voire excessive comme l’atteste l’évènement qui se déroula au mois de mars 2006. En pleine nuit, un intrus détruisit la statue à grands coups de marteau. Deux balayeurs assistèrent à la scène et essayèrent de le stopper. Leur intervention fut excessive et fut fatale au jeune intrus. On les arrêta, mais la foule soutint surtout les deux hommes en accusant la victime d’être un intégriste musulman (en raison de ses tatouages). On apprit par la suite que le pauvre jeune homme souffrait surtout de maladie mentale.

le 1er ministre et les forces obscures

Le 21 mai 2006, on remplaça la statue selon les protocoles et rituels religieux afin que tout rentre dans l’ordre. Le 1er ministre, le très contesté Thaksin Shinawatra, se déplaça pour l’occasion. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais elle prit un tournant politique très surprenant voire surréaliste.
Les opposants à Thaksin Shinawatra, l’accusèrent d’être à l’origine de l’attentat pour se maintenir au pouvoir. En effet, en cassant la statue, il pouvait conserver sa position grâce à la magie noire dont il usait depuis toujours (les pouvoirs de la  statue de Brahma contrecarraient ses plans….). Le père de la victime dut intervenir pour disculper le 1er ministre. Il rappela que son fils était bien dérangé, qu’il avait agi seul et qu’il n’était pas un fidèle de Shinawatra ou qu’il n’était en rien envoûté par ce dernier.

Le sanctuaire Taho Maha Brahma attise donc les passions et la déraison de certains. Il illustre parfaitement le rapport ambigu qu’entretiennent les Thaïlandais, jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, avec certaines croyances et superstitions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Précisions

Depuis l’écriture de la première version de ce post, le sanctuaire a été le lieu d’un nouvel attentat (2015). Une bombe dissimulée dans un sac de sport et laissée sur un des bancs a fait de très gros dommage. Cela a causé la mort de plusieurs personnes (principalement les personnes qui travaillaient là depuis des années et qui sont sur les photos) et des dizaines de blessés. Le jugement des terroristes doit normalement se dérouler courant 2016. Le sanctuaire a donc été reconstruit et les fidèles continuent à y venir tous les jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.