Koh Mak, l’île aux palmiers – épisode 1

Koh Mak, en plein cœur du parc national marin de Mu Koh Chang est un petit havre de paix où l’on peut se reposer à l’ombre de forêts de palmiers. A découvrir.

Koh Mak, l’île aux palmiers – épisode 1

Située juste en face de Trat, l’île de Koh Mak n’est pas la plus grande ou la plus connue des îles thaïlandaise. Pourtant il y fait bon vivre. Le tourisme est présent mais à une échelle bien moindre à côté de sa voisine Koh Chang.

Koh Mak et ses forêts

Koh Mak est avant tout une île verte où se côtoient deux essences essentielles l’hévéa et le palmier produisant la noix de bétel (Mak). La grande majorité de l’île est donc recouverte de forêts, certaines encore exploitées, d’autres laissées à la nature qui y reprend ses droits petit à petit. Koh Mak est doublement une île verte dans le fait qu’il y a une vraie implication de tous les habitants de jouer la carte « écologie » : tris et recyclages des déchets, conservations du littoral en contrôlant les constructions, limitation du nombre de voitures, etc. Ce parti pris est assez récent mais l’on commence à voir la différence avec certaines îles thaïlandaises.

Koh Mak, l’île aux palmiers – épisode 1

Il n’y a pas de véritable centre-ville, les principales infrastructures étant regroupées autour des 3 embarcadères de l’île. Il n’y a pas non plus de grand port. L’île n’a jamais été un haut lieu de la pêche mais surtout un lieu de plantation. Donc pas de criée, juste quelques barques de pêcheurs ramenant des prises modiques pour les restaurateurs du coin. Il faut dire que l’île est quand même dans une zone maritime protégée, ce qui permet de voir à certains endroits des fonds marins plein de vie.

Koh Mak et la mer de Siam

L’autre grand atout est évidemment, les plages. Il y a de quoi faire et voir. Même si la superficie de l’île est somme toute réduite, la location d’une moto est fortement conseillée pour changer de spots. Sable blanc, cocotiers, mer turquoise tout est là pour contenter le dieu farniente.

Un  des charmes de Koh Mak est qu’elle est à porter de rames de plusieurs petites îles, chacune ayant des atouts bien singuliers. Pour s’y rendre, le bateau collectif pour les moins aventuriers, et pour les plus sportifs, le canoë ou le kayak.

Koh Mak, l’île aux palmiers – épisode 1

Koh Mak n’est évidemment pas aussi festive que Koh Phangan, pas de full moon, mais des petits lieux sympathiques où l’on peut s’amuser tranquille, sans grands BPM, mais des bars où chacun – chacune trouvera le son qu’il/elle lui convient.

Koh Mak, l’île aux palmiers – épisode 1

 

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!