Kampot : Quoi voir et que faire ? Nos conseils

Kampot, comme de nombreuses villes cambodgiennes, possède un héritage colonial de plus en plus mis en valeur, mais à côté d’autres activités et sites méritent le détour. Petit tour d’horizon.


Tout sur Kampot :


La balade en vélo

Le vélo demeure sans aucun doute le transport le plus facile et le plus agréable pour découvrir la ville et ses environs. Les berges et les rues parallèles avec les veilles demeures font encore témoignages d’un passé colonial suranné. Hélas, on peut regretter que de nombreuses des maisons soient dans un état de délabrement avancé … Pour les plus courageux ou courageuses, il est possible de se rendre à l’estuaire – Pret Kampong Bay River.

Le vieux marché et le marché de nuit

Le vieux marché a été restauré depuis peu. On y trouve de nombreuses petites boutiques. Très touristique. De même qu’un nouveau marché de nuit a fait son apparition. Vêtements, stand de nourriture, etc. Il se trouve autour de la place Durian – Durian Circle.

Aller au Teuk Chhou Rapids

Le lieu est pisé par les habitants surtout le weekend. On peut profiter de la rivière pour nager évidemment mais aussi pour faire du canoë, balade en bateau, kite-surf, etc. Idéal également pour la farniente. Attention :
Même en saison des pluies, la rivière ne présente pas de rapide, 
il s'agit surtout d'une rivière agitée. Inutile de payer pour se 
rendre au barrage !

Les grottes autour de Kampot

Plusieurs grottes sont à voir. Beaucoup sont sacrées ou se trouve à proximité de temple. C’est le cas de la grotte Phnom Kampong Trach Cave et la Pagode Kiriseila. C’est sans doute la grotte à voir. Après avoir parcouru un petit chemin dans le coeur de la montagne, on débouche sur une cour naturelle où se trouve la pagode et une statue d’un Bouddha couché. A savoir :
Phnom Kampong Trach Cave est un lieu sacré. Cela signifie que l'on 
se doit d'avoir un comportement respectueux 
pas de torse nu par exemple).
Attention :
En saison des pluies, les grottes peuvent être fermées. 
Se renseigner avant de s'y rendre.
Petit truc :
Prendre une lampe torche ou une frontale. L'éclairage dans les 
grottes n'est pas toujours présent ou fait défaut.

Les témoignages pré-angkoriens

Pour les passionnées des vieilles pierres, il est possible de voir quelques témoignages pré-angkoriens. A 8 km de Kampot se trouve Phnom Ch’nork. Il s’agit surtout d’anciens bâtiments qui sont pour l’essentiel en ruine. C’est cependant un témoignage datant du VIème siècle.

Faire de l’escalade

Les activités sportives ne sont pas en reste à Kampot. On peut ainsi pratiquer l’escalade. On peut trouver dans plusieurs spots des via ferata, des descentes en rappel ou encore des parcours. Des compagnies de voyage se sont spécialisées dans ce domaine et prennent en charge les voyageurs voulant s’initier ou se perfectionner à l’escalade telles que : www.climbodia.com

la découverte de la Bokor Mountain

Le but n’est pas de parcourir la montagne Bokor, mais de se rendre dans un des vestiges de la présence française dans cette région. Il s’agit de découvrir un vieil hôtel et tout un ensemble de constructions du début du XXième siècle. Le projet initial était de faire un village afin que les notables puissent passer quelques jours afin de profiter d’un climat plus clément en saison sèche. On  y construit un hôtel, une poste, une église, un temple, etc. tout ceci est aujourd’hui à l’abandon.
Attention : entrée payante. Compter 5 US$
 

Tout sur Kampot :


 

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.