Une île Thaïlandaise, Little Koh Chang

Le nombre d’îles thaïlandaises est conséquent. Entre le Golf de Thaïlande et la mer Andaman, le choix est large. Entre eau cristalline, plages de sable blanc, cocotier, toutes participent au cliché de l’île paradisiaque. En fait pour le voyageur ou l’expatrié, il est parfois difficile de faire un choix. Vous ne disposez pas de vacances à rallonge, vous n’avez le temps d’en visiter qu’une, alors laquelle choisir ?

S’il est difficile de faire un choix à votre place, nous allons en présenter, de temps en temps, une. Aujourd’hui, Little Koh Chang.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

les atouts de little Koh Chang

Ce n’est sans doute pas la plus belle, mais elle a sans aucun doute de nombreux atouts. La première chose à savoir et à distinguer c’est qu’en Thaïlande, il y a deux Koh Chang (le terme « koh » signifiant île). La principale qui se trouve face à Trat dans le golf de Siam et la petite située dans la mer d’Andaman, juste en face de Ranong au sud de la Thaïlande.

Little Ko Chang est une île d’une petite superficie (elle se traverse en 1h de marche), avec un relief accidenté offrant de nombreux refuges pour une flore variée et dont profite une riche variété d’oiseaux. C’est donc un bel endroit pour les passionnées d’ornithologie.

L’île est dans son ensemble très calme, idéale pour les personnes voulant se ressourcer dans une ambiance sereine. Pas de grande discothèque, pas de bar vous crevant les tympans avec du mauvais son, pas de klaxons, pas de meute de chiens et peu, voire pas, de coq vous réveillant à 3 h du matin. Ici vous pourrez vous coucher tôt, vous en dormir tout en écoutant le son délicat des vagues. Une des caractéristiques de l’île est que l’électricité n’est disponible que de 18h00 à 22h00.

que faire à little Koh Chang ?

En journée, vous pouvez profiter des plages. Ce ne sont pas les plus belles de Thaïlande, le sable n’est pas blanc, mais plutôt foncé en raison de son passé volcanique. Ce n’est pas non plus un haut lieu de la plongée sous-marine, quelques poissons viennent quand même vous titillez les pieds de temps à autre. Mais qu’importe, ici, c’est le sentiment d’insularité qui est le plus fort, il y a comme un petit côté Robinson. Pas de route, que des sentiers, pas d’aéroport uniquement la mer comme moyen d’accès et de circulation.

dormir à little koh chang

Pour dormir ou manger, il y a plusieurs hôtels proposant des bungalows et des restaurants offrant un large choix de plats. Ils sont majoritairement situés sur la plage d’Ao Yai. Vous pouvez réserver via les sites Internet. Nous avons préféré, la plage à l’opposé, de l’autre côté de l’île qui est un super spot pour le coucher de soleil. Celle-ci dispose de 3 hôtels avec des bungalows, dans une ambiance que certains qualifieront d’hippie, mais qui nous est apparus surtout beaucoup plus sympathique et plus détendue. Les bungalows sont plus sommaires, moins charmants que du côté d’Ao Yai. C’est ici aussi que nous avons le plus apprécié la nourriture notamment les soupes de tomates, les tom-yang ou bien encore les célèbres no-name.

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Sur l’île, il n’y a pas à proprement parlé d’épicerie. Tout est facturé de l’eau chaude au sucre. Si vous désirez vous y rendre, pensez donc à faire quelques réserves que ce soit en gâteaux, boissons (par exemple pensez aux sachets de thé ou au café instantané) ou tout autre aliment.

comment se rendre à Little Koh Chang ?

Pour vous rendre sur Little Ko Chang, il faut prendre un bateau depuis le Port de Ranong. Il se situe sur la Ghalermphrakiar Road, prendre un taxi collectif n°3 ou 4. Les bateaux partent aux environs de 09H00, 11H00 et 14h00. Le billet coûte aux environs de 200 bahts.

Vous devez préciser au capitaine quel établissement vous avez choisi afin qu’il vous dépose. Si vous l’ignorez, soit vous choisissez au feeling – quand le lieu vous plaît vous demandez que le bateau accoste –, soit vous descendez sur la plage principale et là vous pourrez explorer l’île. Dans tous les cas, attention car il n’y a pas de ponton pour accoster (ou pas toujours disponible selon la marée), donc la probabilité d’être bien mouillé à son arrivée est élevée…

Si vous ne souhaitez pas rester dans l’hôtel choisi, pas de souci, il y a des bateaux-taxis qui font des allers-retours régulièrement entre les 4 coins de l’île.

Dernière précision, la haute saison se situe entre novembre et avril. Entre, les précipitations sont trop élevées et il est beaucoup plus difficile d’accoster en raison d’une mer très agitée.

 

Tagged under

2 Comments

  1. fabien Reply

    en lisant ce post , vous citez un plat dont j ai raffolé lors de mes aventures thailandaise , les no-name c est vraiment succulent , a quand un post sur la cuisine ?

    1. admin Reply

      Merci Fabien, les no-name… de vrais madeleines! Bonne suggestion, un membre de la team s’est proposé pour se rendre sur une île afin de revenir avec toutes les informations nécessaires (peut-être la recette et quelques explications étymologiques)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!