Hpa-an, la Grotte de Sadan

Hpa-an, voici une ville du sud du Myanmar qui mérite vraiment un détour pour la richesse de son patrimoine culturel, pour son paysage alternant rizières et montagnes comme on peut le découvrir lors de la visite de la Grotte de Sadan.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Petite ville de 40 000 habitants, Hpa-an est proche de Mawlamyine et peu éloignée du mercantile Rocher d’Or.

Hpa-an est souvent la première ville étape pour les voyageurs venant de la frontière terrestre thaïlandaise. Quelques un s’y attardent d’autres veulent courir vers les grands sites, dommage pour eux. Il y a un grand nombre de temples et autres lieux cultuels très singuliers à voir. Notamment les grottes consacrées. Par leur nature elles sont toutes différentes. Il s’en dégage toujours une atmosphère singulière qui marque à coup sur le curieux.

Beaucoup plus éloignée que les autres sites que l’on trouve autour de Hpa-an (27 km), la Grotte de Sadan est tout simplement magnifique. A l’intérieur de magnifiques stalactites, des salles gigantesques peuplées par des centaines de chauves-souris, des parois brillantes de calcites, des boyaux et des compressions calcaires et surtout de nombreuses reliques et autres statues… mais le plus impressionnant demeure la sortie – après avoir marché pieds nus dans la pénombre sur un sol de terre, de guano et autres petits déchets laissés par des visiteurs insouciants – vous serez illuminés par la beauté du paysage qui vous attend. Un lac, des rizières, des nénuphars, le calme et la sérénité… Sans s’en rendre compte on a traversé la montagne ! On passe de la pénombre de la Grotte de Sadan à un foisonnement de couleurs. Les multiples verts des rizières, le rouge vermillon des bougainvilliers, la blancheur des nuages se reflétant dans l’eau du lac, tout cela apparaît d’un coup…

Pour revenir à son point de départ, il est possible de prendre une barque. Sans aucun doute le meilleur moyen de conclure avec délicatesse cette singulière visite – 2000 kyats par personne. Là aussi, on passe de l’autre côté de la montagne, mais cette fois-ci assis dans une embarcation qui file subtilement le cours d’eau. L’espace entre l’eau et la cavité est maigre, mais suffisant pour laisser passer une frêle embarcation et les têtes des visiteurs émerveillés.

Cependant, on ne peut pas visiter la Grotte de Sadan toute l’année. En raison de la montée des eaux lors de la saison des pluies, il est impossible de s’y rendre.
Petit conseil, pensez à prendre une lampe frontale, le système électrique de la Grotte de Sadan n’est pas toujours fiable.

Pour les infos pratiques, pour se rendre à la Grotte de Sadan depuis Hap-an voir notre eGuide, Le Myanmar les Régions du Sud.

Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Tagged under

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.