Quoi faire à Chumphon ? La grotte Tham Rap-Ror !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chumphon petite ville au sud de la Thaïlande est bien souvent considérée comme une simple étape avant d’embarquer vers Koh Tao par exemple. Chumphon possédant une gare et un port (non loin), de nombreux voyageurs ne fait qui passer une nuit avant de se rendre sur des lieux plus propices à de multiples activités.  Car à Chumphon, il n’y a pas grand-chose à faire.

Si vous êtes un peu fatigué des plages, du sable et des cocotiers ou que le vent, les mouches de sable, les méduses ou tout autre impondérable sont venus perturbés vos plans, une question va rapidement survenir, que faire dans cette ville ? Car à Chumphon, hormis le marché de nuit (formidable par ailleurs car il y a un grand nombre de stands), il n’y a pas beaucoup d’activité. Visiter Chumphon  est vite fait et surtout, on peut reconnaître qu’elle ne possède pas un patrimoine comme les villes voisines. Pas de grand temple, pas de musée, quelques plages (mais nous y reviendrons dans un prochain post) en délabrement, pas grands chose donc. Une solution s’offre au visiteur la campagne, les forêts et surtout les grottes. L’une d’elle n’est d’ailleurs pas trop loin du centre-ville. En empruntant un taxi collectif, il est facile de s’y rendre. Il s’agit de la grotte Tham Rap-Ror. Située à une trentaine de kilomètres de Chumphon.

Attention ne nous emportons pas sur de phrases dithyrambiques sur la beauté du lieu, sur la nécessité absolue de se rendre dans ce lieu sacré. Non, loin de nous l’idée de surestimé cette cavité. Il s’agit là d’une visite sympathique qui peut-être une première étape pour se rendre aux petites cascades de Nam Takkapo. C’est parfait pour occuper une journée et voir un lieu préservé du tourisme. La Grotte Tham Rap-Ror est constituée de deux très grandes cavités auxquelles on accède après une ascension de quelques minutes (rien d’épuisant). Quand on arrive en haut, on tombe sur la statue d’un grand bouddha puis tout un ensemble d’effigies. Le plus impressionnant est sans aucun doute les grandes stalactites de plusieurs mètres de hauteur. Brillantes, certaines contenant de la silice, de l’argile et du calcite réfléchissent la lumière extérieure. D’autres dans la pénombre, renvoie la lumière des lampes frontales des visiteurs (ne pas oublier donc de quoi éclairer). Deux statues de bouddha couché apparaissent au fur et à mesure que vos yeux se font à l’obscurité. C’est joli et impressionnant dans un certain sens. Autours des grottes, la forêt dense, la couleur insolente des bougainvilliers tranche avec l’omniprésence du vert. En s’attardant, on découvre ci et là quelques fleurs et fruits. Cependant les moustiques obligent à presser le pas. Vu le nombre de visiteur, ils sont voraces. En bas quelques bonzes vaquent à leurs activités sans se soucier de votre présence. Rien d’extraordinaire, mais un bon moment au calme et un petit aperçu de la richesse de la flore thaïlandaise. Pour se rendre aux grottes, prendre un taxi collectif, 40 bahts par personne. On les trouve sur un petit parking dans le prolongement de la Saladaing Road, juste après le croisement de la Phorramin Mankha Road (100 mètres après le croisement sur main gauche).

Tagged under

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.