Dusit Zoo de Bangkok… triste zoo

En plein cœur de Bangkok, dans le quartier historique de Dusit, se trouve le seul et unique zoo de la capitale. Si les conditions et les attentions envers les animaux sont sans doute louables, plusieurs maladresses font que l’on ressort avec des sentiments très mitigés. Constat.

Lieu qui est souvent privilégié par les familles, les zoos font souvent échos à l’image d’animaux vivant dans des conditions souvent critiquables. Pourtant, depuis quelques années, nombreux sont ceux qui ont pris en compte la condition animale comme leitmotiv. Le zoo moderne se veut plus comme un refuge qu’un simple espace d’exposition. Le zoo Dusit n’a pas encore franchi ce cap.

Un zoo historique

Le zoo Dusit était à l’origine un jardin botanique « Khao Din Wana ». Le roi Rama V s’inspira de ses visites dans des parcs botaniques européens pour créer un parc plus ludique et plus relaxant pour les visiteurs. Il fit creuser un lac relié au khlong. La forme générale du lac représente ses initiales. Cependant, le jardin était en grande partie réservé à la famille royale. En effet, celui-ci jouxte le palais Royal, Ananta Samakhon. Il faudra attendre le règne de son fils Rama VII (1918-1941) pour que le jardin devienne public. C’est à cette époque que le jardin se transforma petit en zoo, en accueillant au fur et à mesure différentes espèces.

Des animaux en nombre

Le zoo possède un grand nombre d’espèces. On y trouve ainsi dans la partie sud du zoo des espaces consacrés aux primates (macaques, gibbons, gorilles, etc.), une autre aux grands fauves, aux ours, aux zèbres, aux girafes, au seul hippopotame, etc. Un espace plus délimité regroupe les reptiles (en grand nombre), les araignées, les crocodiles, les tortues, etc.

En remontant, toute une zone est offerte aux oiseaux, aux koalas, et aux éléphants.

A cela s’ajoute des pavillons consacrés aux animaux nocturnes, aux espèces aquatiques et aux pingouins.

Bref, la liste est longue et le nombre d’animaux est assez conséquent pour en tirer une liste exhaustive.

Un cadre et des absences

Le zoo Dusit est construit tout autour d’un lac. Il est par ailleurs possible d’y faire du pédalos. La végétation dense permet de découvrir des petites zones très agréables.On y circule à pied tranquillement, sans grande difficulté pour les poussettes ou les fauteuils roulants (en location au zoo). Il est également possible de prendre une navette qui fait le tour du zoo gratuitement.

Les promoteurs ont eu l’excellente idée de bâtir une passerelle permettant de surplomber plusieurs enclos notamment ceux des fauves et des ours.

Cependant à côté de ces points positifs, nombre de questions se posent. En effet, alors que l’on ne peut que constater l’espace réduit de certains enclos (fauve et éléphant), on découvre plusieurs zones et constructions inexploitées. Quid de leur utilité présente ou passé ? Espace non investit alors que de pauvres animaux sont réduits à se cantonner à quelques mètres carrés.

Au delà de cet aspect, on peut également s’interroger  du cadre ou de l’écosystème offert à l’animal ! L’exemple de l’hippopotame est assez par ailleurs très illustratif. La pauvre bête est ainsi cloisonné dans espace totalement bétonné, ouvert aux regards sans possibilité pour lui de se retirer, de s’isoler. Autre exemple, le lion… On le voit de loin. La bête est puissante et impressionnante, mais de face, la bête devient touchante voire déprimante. Pas de cachette possible, pas de retrait, il est exposé en permanence. Les flashs, les personnes le hélant ou tapant sur la vitre pour réussir le selfie parfait sont son lot toute la journée ! On passera également sur les niches à oiseaux qui contiennent plus d’oiseaux que de mètres carrés.

Des mélanges choquants

Au-delà de l’aspect purement matériel, demeurent également plusieurs pratiques très critiquables.

La première concerne les différentes attractions réalisées avec des animaux. Le seal show en est un parfait exemple. Alors que plusieurs gouvernements européens ont décidé d’interdire les spectacles avec des animaux sauvages ou marins pour maltraitance, au zoo Dusit, tous les jours des phoques sont mis en scène dans des shows sans grand intérêt.

L’autre maladresse pour ne pas dire plus concerne l' »acrobatic Kenya show ». Juste à côté de l’enclos des éléphants, en face des volières et de l’enclos aux ours, se trouve l’amphithéâtre des danseurs kényans. Mélange des genres, association qui rappelle celle des expositions universelles du XIXème siècle. A cette époque, on exposait des « peuplade typique » afin qu’ils montrent leurs us et coutumes. La danse et les acrobaties faisaient partie d’un show où l’on découvrait l’Autre dans un exotisme des plus caricatural.

Le zoo Dusit reprend ses oppositions : d’un côté le monde sauvage, de l’autre côté, les Kényans.

Infos pratiques :

  • Zoo Dusit en Thaï สวนสัตว์ดุสิต
  • Site officiel : ici
  • Tel :02-281-2000
  • Ouvert tous les jours de 08h00 à16h00
  • Tarifs
    • pour les locaux 100 bahts pour les adultes, 20 bahts pour les enfants mesurant moins de 135 cm
    • Pour les étrangers 150 bahts pour les adultes, 70 bahts pour les enfants

Tagged under

2 Comments

  1. Denk satori Reply

    Ce Zoo va de toute façon fermer dans quelques mois, le bail de sont terrain (appartenant au bureau des propriétés de la couronne) va expiré et ne sera pas renouveler.
    Il va déménager au nord de BKK, dans un nouveau site.

    1. admin Reply

      Bonjour
      Merci pour votre commentaire et vos informations.
      Effectivement le déménagement est prévu … Les premières dispositions pour transférer les animaux viennent d’être déterminées et il devrait y avoir une répartition entre différents lieux en attendant le déménagement définitif. Cependant les travaux du nouveau site ont très peu avancé. Il devrait ouvrir vers 2020. Le nouveau zoo devrait être installé du côté de Pathumthani et il doit faire une superficie de 48 hectares. Beaucoup de place en théorie… A suivre donc.
      Toute l’équipe de THéoCOurant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.