Une bonne pharmacie de voyage !

La trousse à pharmacie est l’un des éléments indispensables quand on part en voyage surtout en Asie. Elle demande une attention particulière., voici donc quelques précieux conseils. .

Une trousse à pharmacie en voyage c'est important !
Nous ne sommes pas médecins, mais la team Théo Courant a mis sur la table tous les médicaments qui leur avaient été prescrits et nous en avons fait une synthèse. Cela peut toujours vous aider à constituer la vôtre !

les vaccins

Si les vaccins ne font pas parties évidemment de la trousse à pharmacie, ils sont indispensables. Il est donc nécessaire de bien vérifier que les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont à jour.

A cela s’ajoute un ensemble d’autres vaccins qu’il est très fortement recommandé de faire notamment ceux contre les hépatites A et B, ainsi que celui contre la diphtérie. Vous devez en parler à votre médecin pour qu’il vérifie les dates de vaccinations sur votre carnet de santé.

les indispensables de la trousse à pharmacie

  •  Votre traitement quotidien si vous en prenez un ! Un conseil : gardez une petite partie de votre traitement sur vous, dans le sac que vous prenez en cabine. En effet, si votre bagage est égaré, vous aurez toujours une mini-réserve vous permettant d’attendre tranquillement. Selon les destinations, il peut arriver d’attendre deux à trois jours avant de revoir sa valise ou son sac. De même, certains douaniers peuvent être tatillons et peuvent réclamer une copie de l’ordonnance de votre médecin. Faites en une, ça coûte rien, ou photographiez la avec votre téléphone portable.
  • Un peu de paracétamol, même si l’on en trouve un peu partout en vente libre en Asie.
  • Médicament pour la diarrhée passagère … et oui, le curry, les aliments pas toujours très frais peuvent causer quelques soucis temporaires.
  • Un antihistaminique pour les allergies qui peuvent survenir mais également pour certaines petites bestioles qui peuvent vous pourrir la vie comme les mouches de sable (très fréquente à des périodes de l’année sur de nombreuses plage en Asie). Sachez que les piqûres de ces charmantes bestioles grattent pendant plus de 15 à 20 jours. L’antihistaminique permet de calmer un tant soit peu les grattages !
  • Pansements (petits, larges, waterproof, etc.) et de quoi désinfecter.
  • les filles des tampons… En effet, dans certaines régions on n’en trouve pas facilement.

les médicaments et autres adjuvants très conseillés

  • Vous devez le savoir de nombreuses régions en Asie sont des zones endémiques du paludisme. Vous devez vous renseigner sur les différents lieux où vous devez vous rendre. Certaines régions, comme au Myanmar, ne sont touchées que pendant la saison des pluies, d’autres tout le long de l’année. Renseignez-vous également (voir les sites Internet des hôpitaux ayant des services sur les maladies tropicales, ils ont souvent des tableaux faisant synthèses des régions concernées et vous informent sur quel type de paludisme il s’agit) Un antipaludéen est coûteux, pensez à demander un générique qui est 4 à 5 fois moins cher.
  • Contre les moustiques porteurs de maladies (dengue, paludisme, etc.), pensez aux répulsifs ayant un bon taux de DET. Prenez aussi avec vous les prises anti-moustiques et une moustiquaire imprégnée. Tout savoir pour lutter efficacement contre les moustiques c’est ici
  • Crème pour prévenir des coups de soleil, ainsi qu’une crème pour le traitement des brûlures superficielle.
  • Pour les personnes sensibles au mal des transports, demandez à votre médecin, s’il est possible de vous prescrire quelque chose.
  • Pour les personnes également avec un estomac fragile, pensez à un anti-émétique et anti-nauséeux. Les digestions sont parfois difficiles après un changement de régime alimentaire et de climat.

quelques adjuvants conseillés

  • Il y a beaucoup d’endroits/d’espaces climatisés en Asie. Ces appareils, certes rafraîchissants assèchent les yeux, pensez donc aux gouttes pour hydrater.
  • De même, entre le chaud extérieur et le froid à l’intérieur causé par les climatisations, ou par des bus ayant la climatisation à fond, le mal de gorge peut arriver rapidement, pensez aux pastilles apaisantes.
  • Enfin, si vous êtes sensibles aux courbatures, aux muscles endoloris par les transports, au dos fragile, un petit baume apaisant ou/et chauffant peut faire du bien !

A vous de voir !

  • Des préservatifs et du gel peuvent toujours servir et même si cela ne sert pas cette fois-ci, le temps de péremption est assez long. Soyez optimiste.
  • Cotons tiges (pas recommandé pour les oreilles, mais plus pour désinfecter une petite zone)
  • Une poire pour les oreilles !
  • Un thermomètre, etc.

Voici grosso modo la synthèse de plusieurs trousses à pharmacie de voyageurs. Cette liste n’a pas l’intention de tendre vers une pleine exhaustivité, mais permet de vous faire une idée générale.

Dans tous les cas, elle n’est pas là pour se substituer à l’avis d’un spécialiste. Donc direction le médecin pour qu’il vous conseille et complète cette liste.

Tagged under

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.