Bangkok, le Wat Arun – le temple de l’Aube

Le Wat Arun (thaï : วัดอรุณ), ou le Temple de l’Aube, ou the Temple of Dawn est, sans aucun doute, un des sites à découvrir à Bangkok. Même s’il est très touristique, ce haut lieu du bouddhisme thaïlandais mérite le détour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Histoire d’un temple unique

Au bord du Chao Phraya (sur la rive ouest, en face du Grand Palis), ce Wat date de 1778 et fut totalement terminé en 1792. Il a subi de nombreuses modifications au cours des années suivantes, puis des rénovations qui, par ailleurs, continuent encore aujourd’hui. Son stupa principal culmine à plus de 80 mètres. Le chiffre n’est pas en soi impressionnant, mais grimper les marches étroites de ce stupa demande un petit effort et un peu de courage (surtout pour les personnes sensibles au vertige).

Construit en pleine période d’Ayutthaya, le Wat Arun est somme toute singulier que ce soit par l’influence architecturale Khmer ou par sa décoration faite uniquement de morceaux de porcelaine. Pas de grandes dorures comme on peut le trouver au Grand Palais, ici, c’est surtout cet assemblage de mosaïques en porcelaine qui donne de la finesse à cette architecture impressionnante par sa verticalité et ses formes angulaires.

un panorama unique sur Bangkok

Une fois en haut (bon courage), la vue est remarquable : les courbes du Chao Phraya se laissent entrevoir, la valse des va-et-vient des bateaux montre tout l’intérêt que les touristes portent à ce must bangkokois, le panoramique sur la ville laisse deviner l’immensité de la cité.

Si la visite ne demande pas beaucoup de temps en soi, elle peut largement se prolonger. En effet, on peut aller boire ou déguster une glace dans un des bars ombragés par les pergolas et surtout aller à la découverte du temple à proximité du Wat Arun.

Voilà un autre endroit, plein de délicatesses bouddhistes, avec un petit jardin d’inspiration zen et une architecture fine. La fresque murale du temple est par ailleurs remarquable. Peu de personnes y portent un grand intérêt et pourtant. Elle retrace le parcours et les étapes de la vie de Siddhârta. Merveilleuse épopée illustrée ici par des artistes inconnus mais au combien habiles.

La visite du Wat Arun peut se conjuguer facilement avec la visite du Wat Pho ou du Grand Palais ou les deux. Dans tous les cas, c’est un beau lieu, plus calme que les autres sites et pour certains plus romantiques.

Informations pratiques

Pour aller au Wat Arun, il suffit de se rendre au port (pier) Tha Tien (n°8). De là, on prend un bac (3 bahts) qui fait la traverser toute la journée (durée 3 à 4 mn).

L’entrée coûte 50 bahts. Le Wat Arun est ouvert de 8H30 à 18h00.

Attention :
Mesdames, mesdemoiselles, comme souvent dans un lieu sacré vous devez vous plier à certaines exigences vestimentaires :

  • les jupes courtes/shorts laissant entrevoir vos genoux sont prohibés.

Heureusement, le pragmatisme thaïlandais est là, et il est possible de louer un paréo pour 20 bahts (sans oublier la caution). Messieurs, aucune exigence vestimentaire n’a été formulée à votre encontre, si ce n’est celle d’une tenue correcte.

Temple of Dawn, Wat Arun, le Temple de l'Aube

 

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!