Théo Courant

 

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est!



THeoCOurant

Bangkok Dolls, le musée de la poupée

Coincé entre les ponts de l’autoroute, les dessertes de la rocade et un méli-mélo de petites ruelles, la Bangkok Dolls présente dans son atelier-musée-boutique plus de 400 poupées.

Bangkok Dolls, le musée de la poupéeAller au Bangkok Dolls, c’est avant tout un petit périple. Il est indiqué nulle part. Il faut dire qu’il n’est pas grand, mais demeure intéressant pour les passionnés de poupées, ou tout simplement, il peut être un point de chute pour ceux et celles qui veulent se perdre dans le Bangkok péri-urbain. Il n’est pas tout à fait à l’extérieur de la ville, il est juste sur la ceinture qui borde la ville.

Le cadre est donc très spécial, ponts de l’autoroute en hauteur, panneaux publicitaires géants et une architecture mélangeant tout à la fois nouvelles habitations, maisons traditionnelles dans leur jus et taudis.

Le Bangkok Dolls est peu connu, peu de visiteurs. Quand on arrive, il faut se signaler aux ouvrières pour qu’elles vous allument les lumières du musée et la climatisation. Pas de surveillance, c’est même vous qui allez surprendre la gérante de la boutique en pleine lecture. Ici rien n’a vraiment changé depuis son ouverture..si ce n’est la fréquentation ! Le musée a eu son moment de gloire.

L’histoire veut que son propriétaire Kunying Thongkorn Chanthawimol après avoir suivi une formation à l’Ozawa Dolls School au Japon, s’établit dans ces locaux pour y créer, dès 1956, la première manufacture de poupées made in Thaïlande. Son but était de miniaturiser, avec uniquement des matériaux locaux, la vie des thaïlandais par l’entremise de poupées. L’initiative a fortement été encouragée à cette période où il était de bon ton de valoriser le folklore.

Peu à peu, la production a grossi pour prendre en compte : l’ensemble des traditions qu’elles soient urbaines et rurales, les caractéristiques des différentes ethnies, les costumes des danses traditionnelles et bien évidemment les différents costumes d’apparat de la royauté.

A côté de cette production, une collection vît le jour, en raison des concours que Kunying Thongkorn Chanthawimol faisait au niveau international. On peut donc voir plus de 400 poupées venues des 4 coins de la planète achetées et offertes à Kunying…

Le musée est quelque peu poussiéreux et kitch dans une certaine mesure, loin de toute modernité. Un musée singulier qui se laisse visiter rapidement où l’on jette un regard parfois étonné sur certaines figurines à l’abri derrière leur vitrine…

Informations pratiques :

  • Entrée gratuite
  • Ouvert du lundi au samedi de 08h00 à 17h00
  • Adresse : 85 soi Ratchataphan. Non loin de la Makkasan Railway Station (il suffit de passer la voie ferrée et prendre directement la rue parallèle à la voie ferrée. 50 mètres sur la gauche se trouve la Soi Ratchataphan. Continuer sur 500-/600 mètres.). Il est possible de prendre un moto-taxi depuis Makkasan.

Conseil :

La visite de la Bangkok Dolls peut très bien se conjuguer après la visite de la Suan Pakkad Palace voir ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.