Théo Courant

 

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est!



THeoCOurant

Bangkok à vélo …

This post is also available in: frFrançais

Comme de nombreuses capitales, Bangkok redécouvre le vélo. Problèmes de circulation, pollution, difficultés pour se garer, transports en commun surchargés,… le vélo semble être une bonne parade, qu’en est-il vraiment dans la Cité des Anges ?

Bangkok à vélo…Bangkok est une des plus grandes agglomérations au monde, le trafic y est dense, la pollution omniprésente du matin au soir. Du coup, plusieurs initiatives ont vu le jour pour faciliter la location de vélo. Commençons par la plus officielle.

Depuis 2012, la municipalité a décidé d’implanter, comme on peut le voir dans toutes les grandes villes de France ou Européennes, des stations de location de vélos : les Pun Pun Bike Share. Le fonctionnement est le même que ce que l’on trouve habituellement : il faut tout d’abord s’abonner en complétant ce formulaire et ensuite payer 320 Bahts. Puis on attend de recevoir sa carte…

Le prix de la location

Le prix de la location est comme souvent très économique :

  • Les 15 premières minutes gratuites
  • Entre 15 mn et une heure 10 bahts
  • De 1 à 3 heures 20 bahts
  • De 3 à 5 heures 40 bahts
  • De 5 à 6 heures 60 bahts, etc..

Pratique, mais pas facile

Principal mécène de cette opération, Michelin semble avoir joué la carte de la proximité et de la facilité pour se donner une bonne image. On aurait pu croire qu’avec un mastodonte comme lui, tout aller rouler … mais voilà l’enthousiasme du cycliste qui sommeille en vous va être quelque peu être échaudé :

  • Si le site fonctionne, il est uniquement en thaïlandais. La version anglaise est toujours dans les cartons. De même pour le formulaire et les explications générales.
  • Admettons que le site soit traduit ou que vous avez un ami lisant parfaitement le thaï, un autre inconvénient majeur est que depuis 2012 le parc de vélo est de 400 vélos. Depuis, rien. La grande majorité des vélos ne fonctionne pas ou mal, en raison d’un manque total du suivi …
  • Admettons encore que l’on trouve un vélo en état de fonctionnement (grâce à une application vous pouvez savoir si telle station dispose ou non de vélos), on se rend compte que les stations sont toutes placées dans une zone très limitée (voir photo). Les déplacement sont donc cantonnés à deux quartiers
  • Enfin, les pistes cyclables sont rares ou bien souvent encombrées et surtout non-protégées… le soir elles deviennent des pistes à motos. Donc rouler en vélo signifie être au milieu du trafic.

Conclusion : les Pun Pun Bike sont une belle idée, mais qui dans la pratique et dans les faits sont impraticables.

Les stations des Pun Pun Bike

Les stations des Pun Pun Bike

Des tours en vélo et accompagnés

L’autre solution pour faire du vélo à Bangkok est d’aller voir des agences de voyage ou des tour-operators qui proposent des balades dans des quartiers où il n’est pas trop risqué de se balader avec un tel moyen de transport.

La balade sur le bord du Chao Phraya, dans le quartier de Thomburi dure 2 heures en moyenne pour un prix de 900 bahts. A ce prix, il y a un guide, un vélo qui marche, un casque… mais demeure quand même la pollution ! Cependant, la balade est assez sympa, car elle emprunte des chemins de traverse, des ruelles, etc. avec de temps en temps un gros boulevard à franchir.

 

L’achat comme solution

Il y a toujours la possibilité d’acheter un vélo, un mini-vélo coûte autour de 3000 – 5000 bahts. Il y a la possibilité de le prendre dans le BTS ou le MRT et même dans le bateau.

Enfin dernière remarque si l’envie de faire du vélo est plus forte que tout : la Thaïlande est l’un des pays où il y a le plus d’accidents de la route (plus de 15 000 morts l’an dernier) notamment envers les deux roues.

Il est donc recommandé la plus grande prudence, surtout si l’on débarque d’Europe et d’avoir un casque… Un masque n’est pas une option à négliger afin de limiter la respiration des gaz d’échappement de bon nombre de véhicules très polluants.

Please rate this

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :