Assurances et voyages, conseils et comparatifs

Sommaire

  1. Les raisons d’une assurance
  2. Une couverture sociale qui n’est pas universelle
  3. Synthèse des assurances classiques
    1. Les cartes bancaires
    2. La carte européenne de sécurité sociale
    3. Les assurances du style responsabilité civile.
  4. Les assurances de voyage
    1. Quelles assurances de voyage ?
    2. Word Nomad
    3. Chapka Assurances
  5. Autres conseils et précisions importantes

 

Les raisons d’une assurance

L’Asie du Sud-Est voit chaque année débarquer des milliers de touristes et de voyageurs en quête de nouveaux horizons ou de nouvelles aventures. Le cadre est idéal, alliant une vie urbaine trépidante et un environnement unique où se conjuguent paysages de cartes postales et tentations des plus enivrantes.

Mais voilà, l’actualité le rappelle régulièrement derrière ce cadre idyllique se cache une dure réalité rattrapant souvent le voyageur. Le scénario est toujours le même avec d’un côté  la malchance et de l’autre le manque de préparation au voyage.

Ces histoires sont toujours marquées du sceau d’une certaine incrédulité pour ceux et celles qui la vivent ou qui y assistent. L’impuissance face aux conséquences d’un accident ou d’un simple aléa est alors des plus frappantes. L’expérience qui se voulait positive s’arrête brutalement pour laisser place à une réalité physique et économique des plus froides.

Une couverture sociale qui n’est pas universelle

L’Asie n’est pas l’Europe surtout quand on aborde la question de la protection et de la prise en charge lors d’un accident, d’une maladie, d’un rapatriement d’urgence. Prévaut dans ces régions du globe un système bien éloigné du fonctionnement européen, où seul l’argent est le maître mot. Combien d’histoires d’accidents de scooter ou de vélo se sont transformées en catastrophes familiales en raison de l’absence d’assurance.

Si partir en voyage demande bien souvent l’achat d’équipement divers, de vêtements, de livres, etc. l’un des aspects les plus importants est souvent omis, celui de la protection individuelle ou familiale.

Mais pour cela faut-il encore bien prendre en compte plusieurs paramètres et bien évaluer ses besoins. En effet, le point commun de ces spirales négatives, n’est pas la conséquence d’un certain laxisme de la part des voyageurs, mais plus en raison d’une mauvaise information sur les couvertures que les voyageurs pensaient avoir.

Pour illustrer le propos, il suffit de prendre l’exemple de ce français qui a eu un accident de moto en août 2016 en Thaïlande. Par malheur, ce dernier venait de fêter ses 25 ans à Phuket. Si l’âge est celui de toutes les découvertes, il est aussi celui de la fin de la prise en charge de l’assurance de ses parents. Son accident a engendré plus de 70 000 euros de frais d’hospitalisation. Dans l’impossibilité de payer, il a été transféré dans un hôpital public. Le lieu ne pouvant dispenser les soins exigés, son cas est devenu très rapidement problématique. Ses parents ont donc été obligés de trouver dans les plus brefs délais la somme pour payer et le transférer en France (appels aux dons et à la générosité par la presse locale).

Cette histoire nous rappelle donc deux choses :

  • La nécessité de prendre en compte précisément les informations relatives à la couverture que l’on prend avant de partir.
  • Les frais occasionnés dépassent souvent des montants proposés par nombre d’assurances non spécialisées dans la couverture de voyage.

Synthèse des assurances classiques

Les cartes bancaires

Pour beaucoup, l’achat de billet d’avion avec une carte bancaire apparaît comme un moyen efficace d’obtenir une assurance couvrant les risques du voyage. Il est vrai que les achats de billet d’avion avec les cartes Mastercard ou Visa permettent d’acquérir une couverture minimale. Mais faut-il encore bien être au courant des garanties que ces dernières proposent.

Il tient donc à chaque voyageur de prendre en compte les montants maximums proposés pour les remboursements à l’étranger, l’avance des frais d’hospitalisation, l’ensemble des prestations lors d’une hospitalisation, d’un décès ou d’un rapatriement, etc.  En effet, il s’agit bien souvent d’un montant forfaitaire et qui peut s’avérer loin des frais réels qui peuvent être engagés à l’étranger (voir l’exemple ci-dessus).

Il est donc indispensable de bien relire son contrat et de se renseigner sur les tarifs pratiqués dans le pays de destination.

3 autres paramètres sont à prendre en compte :

  • Une assurance via une carte de crédit ne couvre pas les séjours de plus de 3 mois,
  • ni les enfants de plus de 25 ans,
  • L’achat via une carte de crédit ne couvre que la personne (et la famille proche) qui a acheté les billets. Pas les amis.

La carte européenne de sécurité sociale

Si cette carte peut s’avérer utile dans certains pays européens, force est de constater qu’une grande partie des pays de la communauté ne la prennent pas en compte. Il faut alors avancer les frais et se faire rembourser par la sécurité sociale une fois rentré en France.

On comprend bien que cette carte est totalement inutile en Asie du Sud-Est.

 

Les assurances du style responsabilité civile.

Il est nécessaire là aussi de bien prendre en compte son contrat et ses limites. Un point que les voyageurs ne doivent pas négliger concerne le remboursement dès le premier euro. En effet, il est nécessaire de savoir qui prend en charge directement par exemple les paiements en cas d’hospitalisation. Il s’avère que beaucoup remboursent après coup. Là aussi, avant de partir, il est nécessaire de faire le point avec son assureur.

Attention ce genre d’assurance est aussi limité dans le temps, puisqu’au-delà de 3 mois de présence à l’étranger consécutif, elles ne couvrent plus les voyageurs.

Les assurances de voyage

Depuis que le tourisme se développe, les offres concernant les assurances de voyage sont pléthores. Il est donc nécessaire de faire attention au contrat que l’on s’apprête à signer. Des points précis sont à prendre en compte :

  • L’assistance au voyageur
  • Les frais médicaux et d’hospitalisation d’urgence à l’étranger
  • La responsabilité civile vie privée à l’étranger

Pour chacun de ces thèmes, il est donc nécessaire de bien regarder si la prise en charge est directe (pas d’avance des frais), quels sont les franchises, quel est le temps de la couverture, quelles sont les personnes concernées par les contrats (limite d’âge), etc.

A ces points doivent être également présents :

  • Le fait que l’assurance doit être efficiente pour un maximum de pays
  • Les services d’assistance doivent être joignable 24h/24
  • Offrir une aide financière pour des problèmes juridictionnels

D’autres éléments peuvent être pris en compte comme (certains peuvent faire partie d’un contrat particulier) :

  • La garantie de vos bagages et appareils électroniques durant le voyage,
  • Couvrir perte, dégâts, vol des objets personnels.
  • Fournir une aide lors de situation d’urgence ou de troubles pouvant survenir dans le pays (tensions sociales majeures, conditions climatiques exceptionnelles, attentats, etc.) où vous vous trouvez et nécessitant un rapatriement.

Quelles assurances de voyage ? Comparatif

La première question est de savoir si l’on voyage pour 15 jours est-il utile de prendre une assurance voyage.

La réponse est assez simple. Certaines assurances, comme la responsabilité civile, prennent en charge les voyages de courte durée. Mais l’inconvénient est que pour beaucoup, il est nécessaire d’avancer les frais.

Au retour le remboursement se fait. Il est donc préférable avant de partir de bien s’informer sur la couverture et de savoir comment s’opèrent les remboursements et l’avance des frais. Sinon on peut opter pour les assurances du type 24h/24 – Cap assistance.

Dans le cas d’absence de couverture, il est donc nécessaire de faire des comparatifs des assurances ou de prendre en compte le notre.

En effet, pour ceux et celles qui souhaitent partir et s’assurer d’une manière efficiente et rapide, nous avons sélectionné deux assurances Word Nomad  et Chapka Assurances.

 

Word Nomad et la Travel Insurance

Une des assurances de voyage internationales les mieux cotées. Elle est faite pour World Nomads Logoceux et celles qui sont tentés par des aventures hors des sentiers battus et/ou par des expériences de sports extrêmes. Les témoignages via les réseaux sociaux sont très positifs. Il est possible de lire quelques témoignages parfois très surprenants des galères et de l’aide qu’a apporté World Nomad : True Claims Stories

L’inscription sur Internet est très facile, leur équipe est d’une grande réactivité et surtout elle propose des prix très concurrentiels pour une couverture maximale. Adaptable avec des offres très larges, Word Nomad n’est pas l’assurance la plus connue dans les pays francophones mais son réseau est des plus conséquents dans le reste du monde. Idéale pour les grands voyageurs, elle est vraiment très adaptée et vise des activités précises telles que :

    • l’assurance pour la plongée avec la Scuba Diving
    • les sports de glisse (neige… pas la plus adaptée pour l’Asie du Sud-Est) avec la Snow Sports
    • ou tout simplement l’assurance de voyage
    • Avec le tableau ci-dessous, on peut faire un comparatif de l’assurance qui convient le mieux et voir ainsi le prix

 

Chapka Assurances

Depuis plus de 14 ans, Chapka Assurance s’est fait connaitre dans la communauté des voyageurs comme l’assurance spécialisée. Elle accompagne ainsi de nombreux projets aux 4 coins du monde. Elle a tout autant des options pour les grands voyageurs que pour ceux et celles qui projettent un voyage de quelques jours.

Le gros avantage – au-delà du fait qu’elle regroupe les options qui ont été abordées précédemment dans ce post – est qu’elle est française et que la communication est donc directe. L’autre élément à prendre en compte est la facilité pour adhérer via Internet et le prix de l’adhésion.

Chapka Assurances proposent plusieurs options :

La Cap assistance

Sans doute l’assurance idéale pour ceux et celles qui partent pour moins de 3 mois. C’est l’assurance d’être pris en charge 24h/24, 7jours sur 7.  Elle prend en compte les problèmes pouvant survenir concernant les bagages, les frais médicaux, le rapatriement, la perte de papiers d’identité, le besoin d’un chauffeur de remplacement, le remboursement d’un séjour interrompu… A cela s’ajoute en option une option assurance annulation.

Cap Aventure

Vous voulez partir pour le bout du monde, faire un tour du monde pendant plus de trois mois c’est l’assurance qui accompagne parfaitement ce genre de projet. C’est une bonne option pour la prise en charge d’accident ou de maladie avec surtout une assistance-rapatriement 24/24 & 7/7sur Frais Réels. De quoi partir tranquille et rassurer vos proches. A noter que dans ce pack s’ajoute la Responsabilité Civile à l’étranger.

Cap Vital Expact

Pour ceux et celles qui veulent faire le grand saut, celui de s’installer à l’étranger pour monter sa boite, pour un nouveau job, bref pour un nouveau cap ! L’assurance Cap Vital Expact prend en charge les dépenses médicales, les frais d’hospitalisation, ou d’assistance rapatriement. A cela s’ajoute une Responsabilité Civile.

Autre avantage, et non des moindres, il n’y a pas de plafond pour les frais médicaux ni de franchise.

L’assurance Cap Vital Expact  peut être une bonne alternative pour s’assurer rapidement et à un prix très concurrentiel. Même si Cap Vital ne dure que 24 mois maximum, elle permet de prendre son temps et de choisir par la suite un régime plus adapté.

 

Autres conseils et précisions importantes

 

Les remboursements :

Une assurance est une entreprise qui cherche naturellement à faire du bénéfice. Elle n’est pas là pour rembourser dès que l’on crie au loup. Il est donc très recommandé de faire quelques gestes simples mais qui peuvent éviter quelques tracasseries :

  • Prendre en photo/scanner et garder les preuves d’achats ou toutes les factures concernant un préjudice (attention les tickets s’effacent très rapidement en voyage).
  • Pour le vol et les remboursements, il est nécessaire de déposer plainte à la police ; il est fortement recommandé de garder un scan de la plainte.
  • Pour les factures : tampons de l’entreprise/hôpital/etc. avec mention payée, signées et datées.

Précisions sur assurance et maladie :

  • Prendre également une assurance maladie : une assurance voyage n’est là que pour le voyage pas pour le retour chez soi (ou seulement pour une couverture d’accompagnement de 30 jours après le retour). Elle ne fait pas complémentaire santé. Il s’agit de deux choses différentes. Dans le cas où l’on s’installe ou que l’on reste dans un pays, il est préférable de souscrire une assurance expatriation prenant en compte les frais de maladie.
  • Pour ceux et celles qui souffrent d’une maladie et qui risque d’entrainer une prise en charge d’urgence à l’étranger. La plupart des assurances ne prendront pas en charge les frais occasionnés. Il est donc très important de signaler tout problème de santé à son assureur avant son départ et voir la prise en charge ou non à l’étranger.
  • attention également concernant les grossesses avant le départ. Cela peut être un élément qui peut freiner ou totalement empêcher l’adhésion à une assurance de voyage ou d’expatriation. Les prix d’adhésion subissent alors une grosse majoration.

Une assurance de voyage à l’étranger :

  • Certaines assurance donne la possibilité de prendre une assurance voyage en voyage… mais pas toutes ! Pour celles qui acceptent, il y aura obligatoirement un délai de carence (donc pas de couverture pendant cette période).

L’assurance de voyage et l’âge :

  • Nombre d’assurance refuse de prendre comme affilié des personnes de plus de 65 ans. Il est là aussi nécessaire de faire des recherches uniquement avec ce critère et prendre le maximum d’informations auprès des assureurs

 

 

 

 

Tagged under

error: Content is protected !!