A la découverte de Myeik et de son patrimoine architectural

A la découverte de Myeik et de son patrimoine architectural

Coincée entre la mer d’Andaman et la frontière avec la Thaïlande, Myeik présente de nombreux atouts. L’un des plus beaux est sans aucun doute la richesse de son patrimoine urbain. Loin de la frénésie de certaines villes d’Asie du Sud-Est, Myeik a été préservée (pour combien de temps encore) du tout béton.

On y découvre au gré de ballades, des bâtisses de bois, certaines datant de plusieurs générations, et mélangeant tout à la fois la culture birmano-thaï et les influences européennes. Il faut dire que par son emplacement, Myeik est devenue un port important pour les européens qui pouvaient facilement commercer avec le Royaume de Siam à partir de là. En effet, accoster à Myeik permettait de gagner un temps précieux et de diminuer les risques liés à la navigation pour rejoindre l’estuaire du Chao Phraya. Sans la possibilité du port de Myeik, les frégates et les navires devaient descendre toute la côte birmane, thaïlandaise et malaisienne, ensuite ils devaient remonter la mer de Siam pour enfin arriver au Chao Phraya. Myeik était donc une place importante du commerce d’où l’installation dès 1685 d’un consulat français et d’une garnison de soldats de Louis XIV.

A partir de 1793, Myeik fut ‘rétrocédé’ à la Birmanie… pour ensuite passer sous le contrôle de la couronne britannique. Jusqu’à l’indépendance, les européens commercèrent beaucoup et y installèrent de nombreux comptoirs aux alentours. L’influence culturelle se ressent encore aujourd’hui dans les bâtiments. Certains sont bien conservés au premier abord, d’autres sont hélas, dans un triste état. Pour la plupart, ils sont habités et donc non visitables. Mais l’ensemble de ces bâtiments donne un certain charme à la ville qui plaira, sans aucun doute, à de nombreux visiteurs. Il est inutile de se questionner pour savoir pour où commencer l’exploration de la ville, il suffit de partir se promener et il est certain que l’on trouvera, à un moment donné, une trace de ces influences européennes, de ces mixités culturelles.

Myeik est promis à un nouvel avenir qui va passer à coup sûr par le tourisme. Il faut dire qu’elle se situe juste en face de l’archipel des îles Mergui. Une future grande destination pour la plongé et les plaisirs de la plage, alors quid du devenir de ce patrimoine, quand la pression des promoteurs se fera plus importante … Nous sommes encore dans la prospective, c’est pourquoi si vous devez vous rendre dans le Sud, profitez du charme suranné de Myeik, on ne sait ce qu’il en sera dans quelques années.

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *