A découvrir, le plus grand chedi du monde

Nakhon Pathom peut s’enorgueillir d’avoir le plus grand Stupa ou Chedi du monde.Ce dernier demeure toujours en activité et reste un haut lieu du bouddhisme.

Nakhon Pathom : les visites et les sites à voir

Pour rappel un Stupa ou un Chedi est à l’origine dans la tradition bouddhiste un gros tumulus de terre et de briques dans lequel on a inséré une relique de Bouddha.

Le Wat Phrapathom Chedi de Nakhon Pathom est un des plus connu dans le monde en raison de sa taille monumentale avec ses 120 mètres de haut. Beaucoup ont voulu construire de très hauts Chedi (au Myanmar par exemple voir ce post), mais aucun n’a jamais pu le dépasser.

Au-delà de sa taille,ce Chedi  est aussi très vieux. Il a traversé les siècles et à marquer en quelque sorte l’histoire du royaume de Siam. Ainsi, on signale sa présence dans des textes bouddhiques dès le VIIème siècle. Il a subi plusieurs modifications au cours des siècles passant du simple monticule à une architecture plus investie. Ainsi dès le XIème, on le protège des intempéries et de la végétation par un prang (revêtement comprenant des sculptures et des décorations de style Khmer), bien avant les temples d’Ayutthaya. Il est un peu l’avant-garde de cette faste période. Mais l’histoire tumultueuse de la région, la guerre avec les birmans, etc. vont peu à peu repousser l’intérêt des hommes envers ce Chedi. Il va tomber dans l’oubli. Les aléas climatiques et la végétation vont peu à peu le faire revenir à son état initial : un simple tumulus.

du tumulus au plus grand Chedi du monde

Un moine à la destinée royale va changer définitivement le devenir de ce stupa. Mongkut 1, pendant sa période monacale vint à plusieurs reprises sur ce site et fût sans aucun doute touché par cette ruine. Quelques années plus tard, alors que Mongkut fit place à Rama IV, le nouveau roi se rappela de ce lieu sacré et pourtant à l’abandon. Il ordonna une réhabilitation complète du Wat. De l’ancien Chedi de quelques mètres de haut, Rama IV voulu en faire le plus grand du monde. Ce fût le cas, au bout de 17 ans de travaux, en 1870. Pour donner encore plus d’ampleur à ce monument perdu au milieu des champs, on installa la population du village situé non loin de là, Nakhon Chai, afin que le Chedi soit aussi le centre d’une nouvelle ville. Le nouveau Chedi donna naissance à la nouvelle cité, Nakhon Pathom.

Depuis, il a peu bougé. On peut découvrir le mastodonte dès qu’on arrive en ville, il domine tout. Il accueille maintenant des foules de pèlerins, de croyants ou de simples visiteurs qui cheminent quotidiennement autour de sa base en invoquant sa bienveillance ou en espérant pouvoir le saisir avec leur appareil-photos. Peine perdue…

On peut admirer le long de son mur d’enceinte plusieurs statues de bouddha et autres divinités. Et, on n’oubliera pas d’aller faire un petit tour dans une grotte artificielle, dans laquelle un bonze donne bénédictions et bons conseils aux fidèles.

informations sur Nakhon Pathom

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!