6 jours de Gay Pride à Bangkok

Malgré l’annulation de nombreuses festivités depuis la mort du roi, les principales associations LGBT bangkokoises viennent d’annoncer le retour de la Gay Pride.

« En mai fait ce qu’il te plaît », alors vient à Bangkok faire une grande fête LGBT ! C’est un peu le message qu’on fait attendre les organisateurs des principales associations LGBT.

C‘est en fait le grand retour de la Gay Pride à Bangkok, puisque la dernière s’est tenue en 2006. Autant le dire, c’est un peu une nouvelle génération de gay, de lesbiennes, de bisexuel-les, de transgenres qui vont découvrir les défilés de la fierté synonyme de fêtes et aussi de visibilité.

Une Gay Pride, un défilé LGBT et des enjeux

Assister à un retour du défilé est loin d’être une chose anodine. En effet, cela répond à des attentes tout autant politiques, militantes, symboliques qu’économiques.

Le renouveau de cette manifestation est quelque peu paradoxal. Normalement, le défilé est associé historiquement à cette volonté de s’afficher, de se libérer de certains carcans sociaux et de non-dits stigmatisants. Or la Thaïlande est actuellement sous un régime politique particulier et derrière cette autorisation, c’est aussi un peu de liberté d’expression que l’Etat offre, bien calibrée et bien ciblée.

Mais au-delà de cet aspect politique, il y a comme un vent nouveau sur ce sujet, et les associations LGBT ont su le saisir pour faire valoir une nécessaire reconnaissance de leur cause.

En effet, même si la Thaïlande est connue pour son ouverture et son regard singulier sur les transgenres, sur les ladys-boys et les Tomboy, il n’empêche que des discriminations  persistent. Évidemment les questions sur le genre sont beaucoup plus facilement abordées que dans de nombreux pays – le genre n’est pas, comme le diraient certain-es réactionnaires à l’esprit imbibé d’eau bénite, une théorie, mais bien, ici, une préoccupation et un questionnement que l’on veut bien prendre en compte sans crier au sacrilège et à la fin de la civilisation.

Donc en mai prochain, point de chute, point de décadence, point de déliquescence du modèle familial, mais la fête et la fierté !

Un défilé et du business

Alors évidemment on peut être content d’un tel retour, mais au-delà de ces aspects militants et humains, derrière cette annonce se cachent aussi des intentions plus mercantiles. En réalité, avec ce genre d’annonce, est aussi visée une population, une clientèle précise. La Thaïlande est en train de se tourner vers de nouvelles formes de tourisme, plus spécialisées et joue, ici, la carte Gay friendly… Rien ne peut assurer à ce jour, que cette stratégie demeurera mais, il est clair qu’il y a une niche et qu’elle peut être porteuse pour une économie en berne.

Une Gay Pride et un quartier

Le défilé et les festivités sont organisés essentiellement par des associations – Out BKK, Queer Mango, Bangkok Rainbow Rainbow Sky, HIV Foundation Asia, etc. Ces dernières semblent vouloir tourner un peu la page des années passées et de son encrage au seul quartier de Silom – Saladeng – et voudraient sortir un peu de cet espace quelque peu associé au milieu gay. Pour l’instant, il s’agit d’un vœu et rien n’est encore fixé, si ce n’est les dates : du 15 au 20 mai 2017. Le programme précis est donc aussi en train de se constituer. Affaire à suivre….. Notamment sur la page Facebook de Bangkok Pride 2017

 

 

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!